web analytics

Vata : la force biomotrice

Vata : d’Espace et d’Air, photo par Kandoka

Il est écrit : « Yat chalathi that vaayuu », ce qui se meut est vata. Principe dynamique, impulsion initiant la multiplication des cellules depuis la toute première, vata anime les sens et la structure nerveuse, transmettant les informations à travers la matière. Équilibré, vata conserve la régularité des phénomènes biologiques. On dénombre 80 désordres possible pour vata, dont les raideurs, la paralysie, la constipation, les tremblements et tout problème relié à un dérèglement des rythmes biologiques.

Nature et fonctions

Vata possède les qualités des éléments de l’espace et de l’air. Vata est le rythme, le mouvement, la pulsation de vie. Il est à l’origine de la respiration, de l’enthousiasme et des mouvements du corps. Il aiguise les organes des sens et initie les fonctions excrétoires (miction, défécation).

Lieux de manifestation prédominants

Lorsque vata est déséquilibré, les symptômes se manifestent surtout au bas ventre, du nombril aux organes génitaux. Par ailleurs, on observe souvent les conséquences d’un dérangement de vata aux parties du corps suivantes : intestin grêle, taille, cuisses, pieds, os, oreilles et peau.

Propriétés (gunas)

Les caractéristiques suivantes correspondent à vata :

  • sec (ruksha)
  • léger (laghu)
  • rugueux (khara)
  • subtil (sukshma)
  • mobile (chala)
  • froid (shita)

Lorsque l’organisme est exposé à quelque chose (aliments, conditions climatiques, pensées, etc.) ayant ces propriétés, le principe vata a tendance à être exacerbé, à s’aggraver. Inversement, lorsque ces qualités peuvent être attribuées à des symptômes, cela est un signe que vata est déséquilibré. Utilisez alors les attributs inverses pour pacifier le principe vata (chaud plutôt que froid, onctueux plutôt que sec et ainsi de suite).

Caractéristiques d’un débalancement vata

Voici une énumération des symptômes les plus couramment observé lors d’un déséquilibre de vata :

  • douleur
  • émaciation
  • coloration noire (peau, ongles, yeux, selles)
  • douleurs aux articulations
  • tremblements
  • mouvements involontaires, tics nerveux
  • désir pour des substances chaudes
  • diminution de la sensibilité sensorielle
  • délires, hallucinations
  • perte de conscience
  • volubilité
  • timidité
  • anxiété, nervosité
  • peur
  • dépression anxieuse
  • insomnie
  • sècheresse de la peau et des muqueuses
  • constipation
  • flatulences, borborygmes
  • diarrhées ou mictions fréquentes
Comment régulariser vata

Alimentation

  • Saveurs : favoriser les saveurs douces, acides et salées
  • Quantité : moyenne
  • Texture : humide, ni trop grasse ni trop sèche
  • Repas : fréquents, réguliers, chauds, consistants, agrémentés d’épices
  • Breuvages : suivre les repas d’un breuvage réchauffant, éviter l’eau froide et les stimulants tels le thé et le café

Habitudes de vie

  • Cultiver le calme, la modération, la patience et la régularité
  • Bien dormir, ne pas veiller tard et pas dormir le jour
  • S’exposer modérément au soleil mais éviter le vent et le froid
  • Pratiquer des activités confortables, des exercices doux
  • Éviter les excès de paroles, de pensées et de stimulations sensorielles
  • Éviter les déplacements trop longs ou trop nombreux
  • Prendre des bains d’eau chaude et de décoctions médicinales
  • Appliquer fréquemment de l’huile sur le corps (amande, sésame, lin)
  • Les massages relaxants et la sudation sont de mise
  • En yoga, favoriser les exercices de respirations, les postures assises, couchées, inversées et les flexions avant (Pour plus de détails, lisez l’article Le yoga pour équilibrer vata)

Plantes médicinales

  • Digestion : cannelle, coriandre, cumin, fenouil, fenugrec, gingembre
  • Système nerveux : acore vrai, avoine fleurie, basilic, ashwagandha

Pour en savoir plus sur les trois doshas, consultez Ayurvéda Révolution et visionnez leurs vidéos didactiques

Voir aussi : Kapha, Pitta, L’équilibre des trois doshas et Le yoga pour équilibrer vata