web analytics

Pitta : l'énergie transformatrice

L’énergie de transformation, photo par Zakeros

Pitta est le principe qui génère la chaleur corporelle et l’énergie nécessaire au métabolisme. Il se manifeste sous différentes formes, à travers la digestion, l’assimilation et les autres réactions chimiques. Sur le plan mental, ce principe a trait à la perception de la lumière et des stimuli ; il participe également à la « digestion » des expériences vécues et des idées. Ce qui transforme, ce qui cuit et consume est pitta.

Nature et fonctions

Pitta possède les qualités des éléments du feu et de l’eau. Pitta transforme, régularise la température du corps, soutient la digestion et nourrit les cellules. Pitta engendre la pigmentation de la peau, la sudation, la souplesse du corps, la compréhension (intégration des concepts et de leur sens), la vision et la bravoure. Il stimule le désir, l’appétit et la soif.

Lieux de manifestation prédominants

Lorsque pitta est déséquilibré, les symptômes se manifestent surtout au niveau du tronc, du cœur au nombril. Par ailleurs, on observe souvent les conséquences d’un dérangement de pitta aux parties du corps suivantes : nombril, estomac, lymphe, sang, yeux, peau et glandes sébacées.

Propriétés (gunas)

Les caractéristiques suivantes correspondent à pitta :

  • chaud (ushna)
  • léger (laghu)
  • pénétrant (tikshna)
  • odorant (vishram)
  • onctueux (snigdha)
  • liquide (drava)
  • fluide (sara)

Lorsque l’organisme est exposé à ces propriétés, via les aliments, les conditions climatiques, les pensées, etc., le principe pitta a tendance à être exacerbé, à s’aggraver. D’autre part, lorsque ces qualités peuvent être attribuées à des symptômes, cela est un signe que pitta est déséquilibré. Utilisez alors les attributs inverses pour pacifier le principe pitta (lourd et consistant plutôt que léger, purifiant plutôt qu’odorant et ainsi de suite).

Caractéristiques d’un débalancement pitta

Voici une énumération des symptômes les plus couramment observés lors d’un déséquilibre du dosha pitta :

  • sensation de brûlure
  • coloration jaunâtre (selles, urine, yeux et peau)
  • peau d’apparence huileuse
  • appétit excessif
  • soif excessive
  • désir pour des substances froides
  • goût amer en bouche
  • impatience, irritabilité
  • colère, haine
  • difficulté à dormir
  • faiblesse, diminution de l’énergie vitale
  • étourdissements
  • inconscience
Comment régulariser pitta

Alimentation

  • Saveurs : favoriser les saveurs douces, amères et astringentes
  • Quantité : grande
  • Texture : humide, ni trop grasse ni trop sèche
  • Repas : nourriture fraîche, consistance, sèche, sans épices trop piquantes, légumes crus, noix trempées
  • Breuvages : boire de l’eau fraîche, des produits laitiers, du petit-lait et des jus non acides, éviter le café et l’alcool

Habitudes de vie

  • Refroidir, cultiver le calme, la purification, la modération, la retenue, la patience
  • S’exposer à la brise et à la lumière de la lune, éviter les excès de soleil et de chaleurs
  • Favoriser un milieu de vie verdoyant, comprenant des sources d’eau fraîche
  • Se promener en nature, dans les jardins, les forêts, près des lacs et des fleurs
  • Parler doucement, pardonner
  • Se contenter, rechercher la compagnie d’amis plaisants, écouter de la musique légère
  • Prendre des bains et des douches d’eau fraîche
  • Porter des fragrances aromatiques et sucrées
  • Recevoir des massages doux et aimants
  • En yoga, favoriser les positions assises et couchées, l’équilibre sur les épaules, la salutation à la lune (pour plus de détails, lisez l’article Le yoga pour équilibrer pitta

Plantes médicinales

  • Digestion : curcuma, fenouil, gentiane, menthe, pissenlit et autres plantes amères
  • Système nerveux : avoine fleurie, gotu kola, hibiscus, scutellaire, shatavari

Pour en savoir plus sur les trois doshas, consultez Ayurvéda Révolution et visionnez leurs vidéos didactiques

Voir aussi : Kapha, Vata, L’équilibre des trois doshas et Le yoga pour équilibrer pitta