web analytics

L'équilibre des trois doshas

photo par wouterpostma

Les doshas sont des paramètres d’après lesquels nous analysons le comportement et l’état des êtres vivants. Les doshas permettent d’expliquer les phénomènes survenant dans l’organisme en tenant compte d’une multitude de facteurs qui contribuent ou nuisent à notre équilibre personnel. Ceci est beaucoup plus cohérent et fidèle à la réalité que de chercher une cause unique ou une solution unique à tous nos maux.

Qu’est ce que les Doshas ?

Dosha signifie impureté, ou état impur, car il suffit en effet de petites choses pour grandement débalancer les doshas. Au nombre de trois, ils sont nommés vata, pitta et kapha, désignant trois équilibres qui doivent être maintenus pour conserver notre bien-être.

Bien que les doshas se manifestent davantage à certains endroits dans le corps, ils sont présents à tous les niveaux, partout dans l’organisme. Les doshas sont des qualificatifs, des aspects de la matière, non pas les choses en-elles même. Ce que nous observons, ce sont les effets de l’équilibre ou du débalancement des forces représentées par les doshas.

  • Vata correspond aux mouvements
  • Pitta consume et transforme
  • Kapha constitue, maintient et donne forme

Les doshas sont mentionnés dans le Rig Veda, possiblement la plus ancienne compilation de connaissances humaines qui nous ayons découvert : « Tridhatu sharn vahatam shubhaspati » Rig Veda I.35.5.

Quelques illustrations

« Partout où il y a la vie, les trois doshas sont là » Charaka Samhita, sutra 18:48

Si l’on analyse atome selon les trois doshas, l’espace occupé par l’atome et le mouvement de ses électrons correspondent à vata, son énergie et sa capacité de réagir à un autre atome correspondent à pitta, et la stabilité de son noyau, la force de cohésion de l’atome exprime l’aspect kapha.

Une autre illustration : les doshas et la cellule

Vata : Selon le Dr. Direndra Nath Bandopadhyaya, M.D. et professeur de pathologie au Collège médical Carmichael, dans son ouvrage Digestion et Metabolism in Ayurveda, vata exprime son aspect physiologique par la régulation cellulaire, effectuée depuis le noyau des cellules, qui contrôle leurs mouvements, leur croissance et leur reproduction et, d’autre part, par le système nerveux qui régularise la locomotion, les contractions et relaxations musculaires, la respiration et qui est responsable de la pensée cognitive. La locomotion et la régulation sont donc toutes deux fonctions de vata.

Pitta : Les enzymes et les hormones de l’organisme représentent l’aspect physiologique de pitta. La digestion, la production de chaleur et d’énergie ainsi que tous les processus métaboliques sont des fonctions de pitta. Pitta accomplit les fonctions chimiques sous forme d’enzymes et, indirectement, sous forme d’hormones.

Kapha : Ce dosha est représenté par la base structurelle du protoplasme de la cellule vivante. Les innombrables cellules de types similaires sont agrégées ensemble par l’action de kapha pour former les tissus et les organes.

Pourquoi penser en termes de doshas ?

L’Ayurvéda cherche à connaître les effets sur les doshas de l’environnement, des habitudes de vie et des saveurs de la nourriture (qui découlent d’une chimie bien précise) afin d’identifier comment un organisme donné s’équilibre ou se déséquilibre.

Les doshas constituent une échelle unique réunissant les multiples facteurs qui influencent notre état d’être : nourriture, climat, mode de vie, émotions etc. Tout impact sur notre organisme peut être traduit en terme de doshas, ce qui nous permet d’identifier des solutions à tous les niveaux et d’envisager la combinaison de plusieurs causes à nos problèmes de santé.

Les doshas permettent d’expliquer les phénomènes survenant dans l’organisme en prenant compte d’une multitude de facteurs qui contribuent ou nuisent à notre équilibre personnel. Ceci est beaucoup plus cohérent et fidèle à la réalité que de chercher une cause unique ou une solution unique à tous nos maux.

Que les trois doshas soient définis comme des énergies, des forces, des principes ou des humeurs, selon leurs diverses manifestations, les anciens sages prenaient garde de ne pas les confondre avec leurs effets physiologiques tangibles. Il est aujourd’hui souvent mal compris que les trois doshas sont des concepts beaucoup plus larges qui expriment des forces multidimensionnelles inhérentes aux organismes vivants.

Vata, force biomotrice

Vata combine les éléments de l’air et de l’espace. Vata est responsable de tous les mouvements et des fonctions nerveuses. On dénombre 80 désordres possible pour vata, dont entre autres les raideurs, la paralysie, l’hypertension, la constipation, les tremblements et tout problème relié à un dérèglement des rythmes normaux de l’organisme.

Pitta, énergie de transformation

Pitta combine les éléments de l’eau et du feu. Pitta gouverne notamment les enzymes, les hormones, la digestion, la température corporelle, la pigmentation et la vision. Parmi les 40 problèmes possibles pour pitta on retrouve les sensations de brûlure, les inflammations diverses, la jaunisse ou la pharyngite, par exemple.

Kapha, force de préservation

Kapha combine les éléments de l’eu et de la terre. Kapha soutient et nourrit l’organisme, lui procure sa force et sa résistance et maintient les articulations en place. Il y a 20 désordres différents qui s’appliquent à kapha dont l’asthme, les allergies, la paresse, l’excès de mucus, l’obésité et la faiblesse digestive.

Pour en savoir plus sur les trois doshas, consultez Ayurvéda Révolution et visionnez leurs vidéos didactiques