web analytics

Le yoga nidra

juste sous la surface
Plonger aux tréfonds de la conscience, photo par Patrick Powers

Le yoga nidra nous invite à un voyage aux limites de l’éveil et du sommeil, donc à la frontière du conscient et de l’inconscient.

Pendant la pratique, on s’entraîne à demeurer éveillé en suivant des instructions vocales tout en se détendant de plus en plus profondément et en dirigeant l’attention portée à nos sens vers l’intérieur. Plonger dans le yoga nidra, c’est aller à la racine de la créativité et de ce qui l’entrave. (Cliquez ici pour accéder au yoga nidra guidé)

Qu’est-ce que le yoga nidra?

Le yoga nidra est une technique de relaxation profonde et d’introspection. Pour les débutants, une session de yoga nidra sera guidée soit par un professeur ou un enregistrement audio.

Mis à part les postures (asanas en sanskrit), l’aspect du yoga davantage mis en valeur en occident, le système yogique comporte 8 branches (ashtangas) . Le yoga nidra est un pratyahara , ce qui signifie « technique de retrait des sens ».

Ces techniques de retrait des sens correspondent à la 5e branche du système yogique, qui existe depuis quelques milliers d’années. Plus spécifiquement, le yoga nidra dans sa forme contemporaine nous vient de Swami Satyananda (1923 – 2009), qui s’est intéressé à des exercices issus de textes plus anciens et les a rendus plus actuels et accessibles.

Comment ça marche?

Avec le yoga nidra, on apprend à tourner les sens vers l’intérieur, donc à se dissocier des expériences avec l’extérieur. On apprend à expérimenter les sensations émergeant de l’intérieur en relaxant complètement les différents corps : causal, intellectuel, émotionnel, énergétique et physique.

On éveille consciemment diverses expériences, diverses sensations et on s’entraîne à demeurer détendu et réceptif dans ce processus. C’est donc une relaxation profonde au cours de laquelle on se maintien au seuil de l’éveil et du sommeil en toute conscience : le contact entre le conscient et l’inconscient se fait alors automatiquement.

Le yoga nidra comporte un outil important pour entraîner l’esprit nommé shankalpa , une résolution personnelle sous forme d’une courte phrase choisie par l’élève. Ce shankalpa , s’il est bien formulé, peut transformer la personne qui y croit de tout son coeur et qui pratique le yoga nidra régulièrement.

Pourquoi pratiquer yoga nidra?

Le problème généralisé actuellement est celui du stress : nous sommes tendus, et cela nous rend malades. Pour se soigner, il nous faut calmer notre esprit, nous détendre mentalement et physiquement et aussi remplacer les schèmes de pensées problématiques par d’autres qui libèreront notre potentiel, pour le bien de tous.

L’esprit rationnel de l’état de veille ordinaire, contrôlé par l’ego, a un caractère analytique et dualiste (moi/non-moi, bon/mauvais, etc), qui a son utilité mais limite en même temps l’évolution. Dans cet état, nous sommes peu réceptifs, nous sommes attachés à notre manière de penser et nous avons des attentes face à la vie, à notre destinée.

Au contraire, l’état recherché dans le yoga est un état d’accueil et d’abandon. C’est un état dans lequel tout notre être accepte d’apprendre des expériences et comprend que les expériences vécues, plaisantes ou déplaisantes, ultimement, nous sont bénéfiques. C’est un état où l’union avec chaque chose est profondément vécue et où disparaissent toutes les dualités, ce qui est la signification véritable du mot yoga.

Comment se passe une session de yoga nidra?

  • Préparation et relaxation globale (corps physique ou annamaya kosha )
  • Prononciation du shankalpa (corps causal ou anandamaya kosha )
  • Rotation de la conscience (corps physique ou annamaya kosha )
  • Conscience du souffle (corps énergétique ou pranamaya kosha )
  • Éveil des sensations (corps émotionnel ou manomaya kosha )
  • Images rapides (corps émotionnel et psychique ou manomaya et vijnanamaya kosha )
  • Prononciation du shankalpa (corps causal ou anandamaya kosha )
  • Fin de la session