web analytics

Le schisandra, fruit aux cinq parfums

Fruits du schisandra, photo de Vishnudas Kannan

Son nom chinois signifie : « le fruit aux cinq
parfums », car la baie du schisandra renferme les 5 saveurs reconnues en médecine chinoise soit, le sucré, l’acide, le salé, l’amer, le piquant et même l’astringent, la 6e saveur selon l’Ayurvéda. C’est une plante qui régularise maintes fonctions vitales, accroît la résistance et nettoie l’organisme. Son action tonifiante sur le foie et le système nerveux en fait une plante de choix pour maintenir la santé de la peau, notamment.

Autres noms : Schisandra chinensis (latin), wu wei zi (chinois), magnolia vine, schizandra (anglais)

Distribution : Asie de l’Est (Chine, Japon, Corée, Russie), cultivé en Amérique du Nord et en Europe

Parties utilisées : Baies (fruit). Savoureuses, les baies du schisandra colorent les liquides d’une couleur mauve exotique.

Propriétés médicinales

Adaptogène, tonique nerveux, rénal et endocrinien

Le schisandra soutient l’organisme face aux épreuves psychologiques et physiques. Il régularise et tonifie à la fois le système nerveux, endocrinien (glandes) et immunitaire, harmonisant l’esprit et soulageant la fatigue. Ses effets au niveau des reins et des glandes surrénales permet de mieux supporter le stress et ses conséquences sur le niveau d’énergie.

Régulateur des sécrétions et expectorant

Son action normalise et rythme les fonctions vitales telles que les selles, la miction (urine), la sudation, les mucus, les sécrétions gastriques et vaginales. Le schisandra contribue aussi à régulariser la pression sanguine, quelle soit trop élevée ou trop faible, ainsi qu’à prévenir l’éjaculation précoce.

Protecteur et régénérateur du foie, antioxydant

Le schisandra tonifie les fonctions hépatiques et augmente la présence de glutathion au niveau du foie, un anti-oxydant extrêmement important. Il aide à régénérer les cellules hépatiques et protège des dommages causés par les toxines, les produits chimiques et les médicaments, les acétaminophènes en particulier.

Astringent

Ses tanins raffermissent les muqueuses et élimine les sécrétions excédentaires, tel que décrit ci haut. L’astringence du schisandra permet entre autres de soigner les diarrhées légères et chroniques.

Tonique du “Chen”

En médecine traditionnelle chinoise, on qualifie les baies de schisandra de tonique du chen, ce qui signifie qu’elles augmentent la brillance générale de l’être, notamment l’éclat de la peau et des yeux. Cet effet est obtenu grâce à son contenu élevé en antioxydants et à ses effets positifs sur le foie et le système nerveux.

Indications

  • anxiété, nervosité, stress
  • fatigue, épuisement
  • activités mentales ou physique intenses
  • problèmes de sommeil, cauchemars
  • perte de libido
  • éjaculation précoce
  • incontinence
  • asthme, toux grasse
  • faiblesse des reins ou du foie
  • hépatite
  • diarrhée chronique
  • hyperacidité
  • sudation excessive
  • hypertension ou hypotension légères

Contre-indications

  • augmente l’effet des barbituriques
  • éviter son utilisation lors d’infections aiguës (bactérienne ou virale)
  • peu étudié sur les femmes enceintes, allaitantes et les jeunes enfants
Modes d’utilisation

Décoction

Bouillir 1 c. à thé de baies entières séchées par tasse d’eau pendant 20 minutes. Boire 1 à 3 tasses par jour.

Infusion

Infuser ½ c. à thé de poudre de baies par tasse d’eau pendant 5 minutes. Boire 1 à 3 tasses par jour.

Extrait d’alcool (teinture)

Pour une concentration de 1:4, prendre 30 à 75 gouttes dans un peu d’eau, 2 à 3 fois par jour.

Pour en savoir plus sur les plantes médicinales, visitez Ayurvéda Révolution