web analytics

Kapha : principe de préservation

photo par royalshot

Kapha est ce qui constitue, maintient, préserve, lubrifie, rafraîchit et donne forme à l’organisme, assurant ainsi sa pérennité. Ce principe engendre les sécrétions qui lubrifient les muqueuses et protègent le corps de la chaleur excessive (laquelle est causée par l’action de pitta), de la sécheresse et des frictions (lesquelles sont causées par l’action de vata). Kapha fournit aux êtres vivants leur résistance physique et leur force vitale, déterminant par le fait même l’ampleur de la volonté et de la capacité de survie qui les maintiennent en ce monde.

Nature et fonctions

Kapha possède les qualités des éléments de l’eau et de la terre. Kapha procure au corps sa stabilité, le préserve et le protège. Il maintient et lubrifie les articulations, engendre la virilité, la force sexuelle, la patience, l’intelligence (application des concepts au bon moment et de la bonne manière), l’endurance physique et mentale, ainsi que l’attachement à la vie.

Lieux de manifestation prédominants

Lorsque kapha est déséquilibré, les symptômes se manifestent surtout à la poitrine, du coeur à la gorge. Par ailleurs, on observe souvent les conséquences d’un dérangement de kapha aux parties du corps suivantes : tête, cheveux, articulations, estomac, plasma, graisses.

Propriétés (gunas)

Les caractéristiques suivantes correspondent à kapha :

  • onctueux (snigdha)
  • froid (shita)
  • lourd (guru)
  • stable (sthira)
  • lent (manda)
  • lisse (slakshna)
  • visqueux (mrtshna)

Lorsque l’organisme est exposé à ces propriétés, via les aliments, les conditions climatiques, les pensées, etc., le principe kapha a tendance à être exacerbé, à s’aggraver. Inversement, lorsque ces qualités peuvent être attribuées à des symptômes, cela est un signe que kapha est déséquilibré. Utilisez alors les attributs inverses pour pacifier le principe kapha (léger plutôt que lourd ou consistant, pénétrant plutôt que lent et ainsi de suite).

Caractéristiques d’un débalancement kapha

Voici une énumération des symptômes les plus couramment observé lors d’un déséquilibre de kapha :

  • démangeaisons
  • extrémités froides
  • salivation excessive
  • faiblesse et lenteur du système digestif
  • obésité
  • pâleur, blancheur (peau, ongles, yeux, selles)
  • peau d’apparence huileuse
  • articulations flasques
  • fatigue, lourdeur
  • excès de sommeil
  • allergies, problèmes immunitaires
  • difficultés respiratoires, asthme
  • toux intermittente
  • congestion, obstruction des canaux
  • nausée
Comment régulariser kapha

Alimentation

  • Saveurs : favoriser les saveurs piquantes, amères et astringentes
  • Quantité : petite
  • Texture : sèche, légère, peu grasse
  • Repas : nourriture réchauffante, pénétrante (soupes de grains, miel), sauter un repas, jeûner occasionnellement
  • Breuvages : boire régulièrement des boissons aux herbes chaudes, éviter de boire de l’eau froide

Habitudes de vie

  • Cultiver la détermination, la discipline et le détachement, réchauffer, alléger, stimuler, assécher et clarifier
  • Faire des exercices vigoureux, essoufflant, des aérobiques
  • S’exposer à la brise chaude, prendre des bains de soleil, éviter le froid et l’humidité
  • Rester éveillé un peu plus tard le soir et ne pas dormir le jour
  • Entreprendre un voyage, un pèlerinage, sortir de sa zone de confort
  • Prendre des bains d’eau chaude et de décoctions médicinales
  • Se gargariser, inhaler de la fumée médicinale
  • Boire un peu de vieux vin
  • Les massages vigoureux, avec peu d’huile et des fragrances stimulantes (par ex. : menthe poivrée)
  • En yoga, favoriser les équilibre sur la tête et salutation au soleil, pratiquer des exercices essoufflants

Plantes médicinales

  • Digestion : aloès, cannelle, cayenne, clou de girofle, gingembre séché, poivre de noir
  • Système nerveux : basilic, calamus, myrrhe, scutellaire, sauge

Pour en savoir plus sur les trois doshas, consultez Ayurvéda Révolution et visionnez leurs vidéos didactiques

Voir aussi : Pitta, Vata et L’équilibre des trois doshas