web analytics

Hatha yoga : tour d'horizon

Hatha yoga, photo par Jonathan Léger Raymond

La vie contemporaine est stressante et dénaturante: les longues heures assises, entre autres devant l’ordinateur, affaiblissent le corps et le rendent rigide. On ne compte plus les cas de lombalgies, d’hernies, d’entorses dues aux mauvaises postures de travail. Le mental est sans cesse occupé, l’esprit surchargé : le stress est partout.

On vit seul, souvent isolé, à l’opposé de la vie communautaire. On ne respire pas, ou très peu, ce qui entraîne une série de symptômes, allant de la constipation chronique aux désordres digestifs. Les troubles de sommeil sont légion, les dépressions, les cas de cancer sont de plus en plus fréquents… rien ne va plus, l’équilibre sacré est rompu!

Le yoga propose des outils pour ramener cet équilibre. En voici les grandes lignes.

C’est quoi :

Le hatha yoga est une voie d’équilibre et offre des pistes, des outils pour retrouver l’équilibre en soi. Le terme « hatha yoga » signifie « union du soleil et de la lune », donc union de tous les principes polarisés tels corps/esprit, masculin/féminin, ciel/terre, soi/non-soi, etc.

Par sa pratique régulière on peut progressivement assouplir et renforcir son corps, apaiser son système nerveux en calmant son mental et augmenter sa vitalité en apprenant à mieux respirer. On apprend à se détendre, à se ressentir tel que l’on est ; on apprend à être là, ici maintenant, simplement et patiemment, en union avec soi-même et avec chaque chose.

C’est pour qui :

C’est pour tout le monde. Si vous respirez, vous pouvez faire du yoga.
Il n’est pas du tout nécessaire d’être souple pour pratiquer : c’est un mythe récurent mais non fondé! Tout ce que la pratique du yoga demande, c’est oser reconnaître là où nous sommes, et oser mettre l’effort nécessaire pour aller vers plus de bien-être, plus de paix, plus d’amour… avec discernement et humour!

Cette paix que l’on acquiert « pour soi », on la partage naturellement car, devenant plus détendu et disponible à soi, on le devient naturellement aussi aux autres. La qualité de nos relations à notre environnement s’en trouve transformée de manière étonnante.

La pratique du yoga peut être bénéfique si vous souffrez de :
  • stress général
  • troubles de la posture
  • hernie discale
  • douleurs musculaires
  • douleurs articulaires
  • migraines et maux de tête
  • douleurs sciatiques
  • lombalgies (douleurs au dos)
  • dépression , troubles anxieux
  • troubles digestifs
  • insomnie (troubles du sommeil)
  • fatigue chronique
  • troubles cutanés (souvent dus au stress)
  • troubles alimentaires et de l’image de soi

Ashtangas : les 8 branches du yoga

Traditionnellement, le yoga comporte « 8 corps » ou branches (traduction en sanskrit : « ashtangas »), qui sont autant d’outils pour une meilleure connaissance et usage de soi. Ce sont les yamas (les principes de conduite sociale), niyamas(les principes de conduite personnelle), asanas (les postures), pranayamas (exercices d’expansion du souffle/de l’énergie vitale), pratyahara (les exercices de retrait des sens dont font partie le yoga nidra), dharana (la concentration), dhyana (l’état méditatif), samadhi (l’état d’absorption dans l’Absolu, la Disponibilité absolue).

Lors des classes de groupe, l’accent est mis sur les asanas et pranayamas, avec quelques exercices de pratyahara et dharana.

Un étudiant sincère comprendra que sa pratique du yoga commence vraiment par un respect des yamas et niyamas, c’est-à-dire que pour développer un état d’être unifié, il convient de respecter certains codes d’éthique sociaux et personnels. Ce sont des bases nécessaires pour nous permettre de développer cette harmonie intérieure.

En ce qui concerne dhyana et samadhi, mentionnons simplement ici que ce sont des états d’être : la pratique des outils précédents nous y conduit, mais ils ne peuvent être induits véritablement par aucun exercice. C’est plutôt en apprenant à lâcher-prise qu’on s’en rapproche.